Le gendarme de l'audiovisuel retire son mandat au PDG de Radio France

Lawrence Kim
February 12, 2018

La question à laquelle ils devaient répondre?

Alors qu'il dirigeait l'Institut national de l'audiovisuel (INA), Mathieu Gallet s'était rendu coupable de favoritisme et d'irrégularités dans l'attribution de marchés publics à des entreprises de conseil et de communication.

"Le Conseil supérieur de l'audiovisuel, réuni ce jour en assemblée plénière, a décidé de retirer son mandat au président de Radio France, Mathieu Gallet, et ce, à compter du 1 e r mars 2018 ": c'est par ce bref communiqué que les sept "sages " du gendarme de la radio et la télévision, réunis depuis le début de la matinée, ont fait connaître leur verdict dans l'après-midi.

C'est la première fois dans l'histoire que le CSA démet de ses fonctions l'un des présidents de l'audiovisuel public.

Mais la députée Frédérique Dumas, qui coordonne le groupe de travail LREM sur l'audiovisuel public, a assuré au Monde que la révocation de M. Gallet "ne modifie pas le timing de la réforme". Ses avocats ont regretté que "la pression de l'État", selon eux, "soit plus forte que la présomption d'innocence".

À l'inverse, en le maintenant à son poste, il pouvait se voir reprocher de chercher à défendre à tout prix son indépendance.

Le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) a appliqué la loi sur l'audiovisuel, qui stipule que "le mandat de président de la société Radio France peut lui être retiré, par décision motivée".

La ministre doit recevoir vendredi des propositions communes de "coopérations" élaborées par les différents responsables, dont Mathieu Gallet. Puis une période de tuilage est prévue par la loi, de l'ordre de trois mois.

Pour pallier ce départ forcé, le doyen des administrateurs de Radio France a été désigné par le CSA afin d'assurer l'intérim conformément aux statuts de l'entreprise.

Il s'agit de Jean-Luc Vergne, 69 ans, ancien DRH de plusieurs grands groupes (Sanofi, Elf Aquitaine, PSA, BPCE), qui n'avait pas d'expérience de l'audiovisuel avant d'intégrer le conseil d'administration de Radio France, fin 2016.

Selon une source proche du dossier, après un "petit moment de flottement" lié à l'absence de M. Gallet, la réunion a eu lieu dans un esprit "plutôt positif" et "sans tension particulière", la ministre saluant le travail fourni par les entreprises de l'audiovisuel public.

Même son de cloche du côté du SNJ Radio France, qui a réclamé par communiqué "la suspension des discussions sur la réforme de l'audiovisuel public", en attendant que la maison ronde retrouve "un dirigeant légitime".

Other reports by Click Lancashire

Discuss This Article

FOLLOW OUR NEWSPAPER